Cette petite phrase suscite bien souvent l’intérêt de mon auditoire : pourquoi être correcteur et surtout pourquoi là… en Charente ? Et pourquoi pas ! Ici on écrit comme ailleurs, et surtout malgré notre “forfait campagne” on a Internet, si si je vous assure ! Bien sûr ce n’est pas le centre du Monde, ni le lieu idéal pour un mariage au Figaro et on y croise rarement un Nouvel Observateur. En revanche nous possédons ce que vous les citadins n’avez qu’en jardins publics : un horizon ouvert, des forêts, des vues imprenables, des lacs et des tournesols…Lire la suite de

Depuis quelques temps, cette question est récurrente à mes oreilles : pourquoi avons-nous des valeurs que beaucoup d’autres ne respectent pas ? Je dois bien avouer que je fais partie de ceux qui se sentent parfois la « plume » d’un pigeon, et que, appartenir à la classe de ce type de volatiles quand tout un tas de paons fanfaronnent ne me plait que très peu… Pourtant soyons fiers d’être de beaux pigeons, parce qu’au moins nous sommes voyageurs et fidèles alors que les paons amassent beaucoup mais ne peuvent guère plus mirer toutes leurs couleurs payées sur le dos des autres dans les reflets amers de leurs miroirs…Lire la suite de